Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog d'écriture Chloé Noura

Ecrire tout Z'azimut.:poésies, jeux de mots; textes, défis d'écriture; contes, contes musicaux,coups de cœur, humeur du jour, coups de gueule...

Pour mil et Une : Les rois du bac à sable de chloé

Publié le 1 Novembre 2012 par chloé in Nouvelles

 

 

 

 

 

l-ecole-d-autrefois.jpg

 

 

       Dès que je mis le pied à l’étrier, je sus que l’école ne serait pas ma priorité ! Faut dire que sœur Ficelle, c’est ainsi que je l’appelais,  était rêche et peu avenante et ne m’aida  pas vraiment à m’engager dans cette voie.

 

       Peu enclin à rester sur ma chaise toute la sainte journée, je fis dès le départ l’inventaire des placards à balais, des toiles d’araignées dans les quatre coins de la classe, de la cour et même celui de l’office de la mère supérieure. Mon esprit aventurier, voulant faire le tour de la question, m’amena dans la foulée à expérimenter le test du « torchon mouillé » ce qui instamment me chauffa le fessier et tempéra quelque peu mes ardeurs. L’épreuve du bizutage passée, n’ayant d’autre alternative que de continuer l’aventure, je pris la décision de me la jouer  plus stratégique.


bébé

 

 

 

   Cette fois bien calée sur mon siège mais la pensée toujours galopante, tel un caméléon accroché à sa branche, je me  fondis dans la couleur locale et l’égo de sœur Ficelle en fut satisfait. Le temps de gestation  promettait d’être long et mieux valait dès à présent ménager sa monture!


   De nature positive, je pris le bon côté des choses, ciblant surtout  les récrés. Les notes ne démontant pas encore l’assiduité de mon travail, je pus sans trop de difficultés laisser libre cours à mon imagination, atterrissant   avec subtilité  sur le plancher  des vaches, quand la situation devenait délicate ! Sœur Ficelle à mon grand soulagement n’y vit que du feu!


    L’année suivante l’arrivée d’ Olivier, un petit frère tombé miraculeusement du ciel ramena « sœur sourire » à ses premiers amours, ce qui me sortit instamment de toutes mes rêveries! Comme moi il fit à son tour le parcours initiatique complet et face à la foudre de notre sainteté, défendit ses arrières avec vivacité! Le bougre et j’en fus pas peu fière, donna à la Ficelle bien du fil à retordre! Il mordait comme un lion, ruait comme un cheval, chargeait comme un taureau et meuglait comme un veau qu’on mène à l’abattoir!

 

  Olivier me réconcilia un temps soit peu avec l’école, devenue pour moi  tout d’un coup  nettement plus attrayante ! Cette année là, nous furent sans contestation les rois du bac à sable!

 

 

 

 

Chloé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commenter cet article

Jeanne Fadosi 13/11/2012 15:45

des souvenirs tantôt cuisants tantôt de joyeux bâtisseurs de chimères ...
bises

Tit'Anik 08/11/2012 21:50

Tiens tiens, je crois bien me reconnaitre dans ses lignes. As-tu déja joué à la poupée avec un oison ? Je ne te raconte pas l'état dans mon landeau et des vètements dont je l'avais afflublé ... lol
... ça cague plus que ça ne mange, une horeur
Bisous

chloé 09/11/2012 00:54



Euh! non! mais j'ai eu un poussin que j'avais acheté à la foire et que je trimballais partout avec une ficelle accroché à la patte et qui bien évidemment à grandi et a fini en rôti! J'en voulais
à la terre entière, à ma mère surtout qui lui avait fait sa fête sans rien me dire et me le présentait sur la table en se disant sans doute, car très petite, que je n'aurais pas fait le
rapprochement! J'en garde un souvenir mémorable et n'ai jamais mangé de poulet depuis! Bisous. Chloé



leblogdhenri.over-blog.com 07/11/2012 09:31

Bonjour Chloé,

Je découvre seulement ta participation à ce défi. BRAVO! Si j'en crois ton écriture tu as fait d'énormes progrés depuis "soeur Ficelle" elle t'aurais surement mis une exellente note. Félicitations.
Bises amicales.

Henri.

chloé 07/11/2012 10:58



Ah tu as lu mes exploits avec soeur Ficelle! Il y en avait quelques unes comme ça un peu rèche et vive de la baguette mais bon il y en avait  aussi  des toutes mimi comme " soeur tchi
tchi, haurte comme trois pommes , mais ça c'est pour une autre histoire! Bon ben si j'en cois ton com qui me touche beaucoup, tout n'est pas perdue alors! Bisous et merci de ton passage et
lectures! Amicalement chloé