Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog d'écriture Chloé Noura

Ecrire tout Z'azimut.:poésies, jeux de mots; textes, défis d'écriture; contes, contes musicaux,coups de cœur, humeur du jour, coups de gueule...

Mes contes pour enfants: La valse des cerfs volants (en confection))

Publié le 9 Janvier 2012 par chloé in Contes pour enfants

Tableau 124

 

        Mouloud, c'est ainsi qu'on le surnommait, ne ressemblait à personne. Il n'avait rien d'un africain même s'il avait les lèvres épaisses, pas plus qu'il n'était asiatique bien que ses yeux étaient  bridés. Il était lui un point c'est tout et c'était là déjà beaucoup! 


        De de son vrai nom Lucien, Mouloud habitait dans  un ancien couvent  réhabilité pour une partie en logements  et pour l'autre en espaces d'animation  ! Cette grande bâtisse, qu'il appelait fièrement  son château était pour lui un lieu pharaonnique, un Dysney word avant gardiste  qui sentait bon le vieux plancher encaustiqué! Situé dans l'enceinte d'une grande  cour de récré à demi couverte d'un préau dans lequel s'encastrait, par on ne sait quelle magie un un magnifique tilleul parfumé , le bâtiment  était accolé au cinéma du village.  Dans  son complexes  cinq étoiles, appelé plus communement le patronage, se retrouvaient le jeudi et jours de vacances  tous les gamins du canton, Des copains y 'en avaient plein!  Jamais le temps de s'ennuyer! A dévaler les escaliers, les fond culottes étaient usés l


        Son père , travaillait  à la poste et faisait comme il le disait si bien  un Petit Travail Tranquille. Tous les matins , après avoir mis sa casquette, son beau costume bleu foncé d'hiver ou clair en été, il  endossait  sa sacoche de  facteur et  enfourchait son vieux vélo  pour préparer sa tournée! A  ses heures perdues il s'occupait du cinéma et de la fanfare,  ce qui n'était pas pour déplaire à Lulu qui le suivait comme son ombre, s'essayant tantôt  au rembobinage  du film tantôt  au roulement du tambour!


       Sa mère elle,  Marie  Madeleine Tournevel  s'affairait elle, toute la journée  à faire le ménage chez les friqués, le repassage du vieux curé et le reprisage des fonds culottes qui n'en finissaient pas de s'user!  Il l'adorait la  Marie Madeleine avec ses longs cheveux soyeux rehaussés de chaque côté par des jolis peignes dorés , même qu'il  aurait  voulu s' la garder au lieu de devoir la partager avec tous les  gamins  du quartier!


      Mouloud, il n'aimait pas les boîtes qu'il trouvait trop étroites et sentaient toutes le renfermé! Lui, il préférait le  grand air et  la cime des arbres , la musique des noirs et le son des fanfares... 

 

 

Tableau 2  
  

Mais Mouloud  sans le savoir, faisait le désespoir des siens !

 

     Excédés par ce petit garçon qui décidément ne ressemblait à rien et ne rentrait dans rien,  maîtres et maîtresses se mirent un jour  en tête de le changer, de l'éduquer, de  le rendre plus  conforme pour qu'il soit dans la norme!. 


   Dans l'insouciance de ses dix ans, Lucien  trouvait le monde bien compliqué!  Qu'avaient donc tous ces grands à vouloir l'enfermer ,  le transformer!  Pourquoi disait-on  toujours de lui qu'il n'arriverait  à rien!  Qu'il était cabochard, illettré et ignare! Il était lui un point c'est tout et c'était là déjà beaucoup! Pourtant, il n'était pas si  bête  et il  en connaissait des choses ! La Fontaine, par exemple  c'était quand même quelqu'un , même son maître il le disait, et bien lui Lulu,   savait mieux que quiconque  toutes les fables de ce grand homme !  Celle du corbeau stupide  qui se faisait piquer son fromage; de la cigale rock star qui criait famine à la fourmi radine aussi pingre  que sa voisine la mère Pichard ; de la grenouille qui voulait être aussi grosse qu'un bœuf et qui avait fini par péter comme son ballon de baudruche sur la cour de récré.... Et puis lui aussi  preuve qu'il n'était pas stupide,  il adorait  la poésie  surtout quand elle était de lui!  


     Un jour le maître l'avait surpris au milieu de ses rêveries: " Lucien, ce n'est pas en écrivant tes inepties que tu réussiras dans la vie!  lui avait -il dit alors d'un ton plein de reproches. Certes  ce jour là,  Lulu    n'avait pas tout compris  mais quand toute la classe avait bien  ri!  Les mots, se disait-il alors,  ça ne laisse pas de traces dessus  la peau ça fait juste des  bleus au cœur mais on ne les voit que de l'intérieur! Dehors qui devinera qu'il est  idiot si lui Mouloud n'en pipe pas mot! Il la trouvait pourtant jolie sa poésie! Tant pis! Il l'avait mise à l'intérieur à côté de ses bleus au cœur!   

 

    Au début c'est vrai, ça le faisait presque pleurer et quand  son père  le voyait renifler le cartable plein de contrariétés, il n'arrêtait pas de lui répéter: " Lulu, arrête de pleurnicher! Mets donc tout ça dedans ta poche et pose ton mouchoir par-dessus! N'y pense plus ! Pour sûr,  il avait l'air de bien la connaître la chanson son père! Il avait du remplir ses poches et user des tonnes de mouchoirs! 


    Mais, qu'avait-il donc de si étrange pour s'attirer toujours  ainsi  les  railleries  de ses camarades à l'école! D'accord il n'aimait pas la symétrie et boudait les maths sans merci  mais c'était là son seul délit! Était ce vraiment sa faute à lui si à l'ordre il préférait le désordre, les choses jamais bien alignées ; les notes qui dansent sur la portée! Et puis comment aurait -il pu savoir quoi acheter avec 1 franc lui qui n'avait jamais   un sou en poche, même que sa mère lui disait toujours: " lulu t'es une vraie poche percée,  il te manquera toujours deux sous pour faire un franc!     

 

 

A suivre.....  

 

 

 

 

 

 

 

  A écouter après si on veut!

 

 

 

 

 

 



Commenter cet article

Mamie Claude 23/02/2012 15:21

Très beau début d'histoire à suivre. Tout est dit sur les blessures internes qu'un enfant peut recevoir. AH ! la norme elle est bien ennuyeuse, et malheureusement il faut y entrer. Jattends la
suite avec impatience, je vais donc m'inscrire à ta New letter de ce pas. Bises

chloé 23/02/2012 17:21



Ce conte est toujours en construction mais je vais m'y atteler et dès qu'il sera fini je t'enverrai un petit coucou pour te dire! avec la construction de mon blog et mon inscription à Milletunes
et les croqueurs je n'ai pas eu le temps de m'y mettre! Tu n'écris pas? Tu sais le tout est de se lancer! Dans la soirée j'irai visiter ton blog. A tout à l'heure donc Chloé